AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Archanfel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archanfel

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 19/06/2008

Feuille de personnage
Niveau: 1
Expérience:
30/100  (30/100)
Argent: 200 Kinos

MessageSujet: Archanfel   Sam 21 Juin - 14:24

Nom : Aucun

Prénom : Archanfel

Âge : 10000 ans

Sexe : Masculin

Race : Aile Grise ~ Légendaires

Description Physique :
L’ange gris se trouve être d’une taille assez moyenne pour sa race. Il mesure environ un mètre quatre-vingt-cinq pour un poids de soixante-huit kilogrammes. Sa peau est plutôt foncé pour un être de sa race, ce qui contraste avec ses cheveux gris-argentés. Son visage, plutôt fin, est orné de deux yeux d’un blanc jaunâtre. Quant à ses oreilles, elles sont légèrement pointues. Une boucle d’oreille bleus, en forme de plume orne celle-ci. Et comme tout être semblable à lui, Archanfel possède deux ailes dont la couleur vacille entre le blanc et le gris.
Quant à sa tenue, elle reste plutôt simpliste. Un longue manteau à demi composé d’une fourrure rayée lui tombe jusqu’au cheville et forme un parfait coupe-vent, le protégeant idéalement du froid. Pour son pantalon, celui-ci aussi n’est pas très recherché, restant simple, ample mais lui tenant suffisamment chaud. Ceci lui permet ainsi de rester assez libre de ses mouvement. Au bas, de grandes bottes métalliques, allant de pairs avec ses protèges bras lui arrivants jusqu’au coudes. Ces derniers forment une arme redoutable. Des griffes peuvent en sortir au niveau des ongles sur les gants. Quant aux pics, ceux-ci lui sont utiles lorsqu’il frappe de son poing ses adversaires. Ses épaulettes métalliques le protègent ainsi des coups portés.

Description Psychologique :
Archanfel est un ange assez froid. Ses yeux retranscrivent de la hargne et de la fierté. De ce fait, l’ange gris semble agressif, mais ça n’est pas vrai pour autant. Il se trouve être un protecteur acharné, patient et dévoué. Sa vie est pour lui destinée à être sacrifiée aux autres. Et s’il meurt, ça sera en aidant quelqu’un. Ce légendaire n’aime pas rester les bras croisés devant les massacres et la détresse de ses congénères. Combatif, tenace et réfléchit, il est un excellent combattant. Malgré tout, il lui reste quelques défauts. Sa fougue et son intrépidité en font quelqu’un d’assez inconscient, se lançant parfois dans des combats qu’il ne peut gagner. Mais Archanfel déteste reculer devant quelque chose. N’importe quel obstacle peut être surmonté pour lui. Rien n’est jamais impossible, il le sait et porte à profit ce proverbe.
Mais sa froideur fait de lui quelqu’un de distant, qui ne se fit jamais aux autres. N’aimant faire confiance, il ne peux s’attacher à quelqu’un. Peut être trop blessé par son passé ou simple question de survie pour lui.

Histoire :
Il y a de cela 10000 ans, Archanfel était conçu. Son père était un Elfe, sa mère, quant à elle était une humaine. Leurs relations restèrent toujours secrètes, afin de ne pas éveiller les soupçons et risquer d’être blâmer par la population. Un jour, alors que la mère du futur ange gris travaillait aux champs, elle accoucha, seule. A la fin de cet événement arriva son amant. Il courut le plus vit qu’il pouvait lorsqu’il eut ressenti qu’il se passait quelque chose avec sa bien aimé. Il la retrouva là, allongée dans le champs. Dans ses bras se trouvait un bébé. Tout petit, chétif et d’une pâleur affolante. Ses yeux étaient blanc. L’elfe s’inquiéta. Il enroula l’enfant dans un de ses vêtement et le posa juste à côté de lui, allant s’occuper de la mère. Mais celle-ci ne réagissait pas, restant là, les yeux fermé. L’homme compris alors qu’elle n’était plus de ce monde. Il la serra dans ces bras dans un cris de douleur, laissant les larmes lui échapper. Trop amoureux peut-être, il mourut de chagrin quelques jours plus tard, abandonnant son fils au même endroit où il était né.
Des semaines s’étaient écouler et l’enfant présentait déjà une résistance hors normes. C’est alors qu’un jour, un homme qui passait à cheval par là entendit des cris. Ceux-ci provenaient d’un enfant. L’homme s’approcha et descendit de son destrier. Il regarda le petit être de ses yeux bleus et fût stupéfait lorsqu’il vit les petites oreilles pointues. Mais l’homme se laissa attendrir. Il regarda autour de lui et ne vit personne. Alors, il prit l’enfant dans ses bras, remonta sur son cheval et parti au galop.
Il s’appelait Léonard. C’était le capitaine de l’armée royale du continent des humains. Il éleva son nouveau fils seul. Le recueillant chez lui. A présent, il porterait le prénom d’Edward, afin de se fondre un peu plus dans la foule. Ce petit garçon appris à lire, à écrire à compter et bien plus encore. Il appris la philosophie, les coutumes de plusieurs races. C’était un être accomplis et sa vitesse d’apprentissage était étonnante. Le jeune garçon arrivait à stocker toutes les informations qu’on lui donnait très rapidement. Mais cette facultée ne l’empêchait pas d’être victime de discrimination. Edward passait à côté de cela. Mais quelque chose d’imprévue arriva dans vie…
Il avait maintenant vingt-trois ans et travaillait avec son père adoptif pour la garde royale. C’était un brave soldat, très prisé à la cours, les dames aimaient discuter avec lui pour son esprit vif et les hommes aimaient faire des joutes verbales avec lui. Tout se passait parfaitement et Léonard était heureux, heureux de savoir qu’il avait réussit à faire survivre cet enfant à présent devenu un homme. Mais alors qu’Edward rentrait chez lui, il croisa le regard d’une nouvelle Dame. Celle-ci était d’une beauté époustouflante. De long cheveux raides noirs, légers et transportant une odeur agréable. Elle possédait également un petit visage fin, mis en valeur par des yeux en amandes bleus pâles. Cette Dame était plutôt petite, environ un mètre soixante-huit et d’une finesse incontestée. Edward la regarda passer. Subjuguer par cette femme. La première à lui retourner le cœur de cette façon. Il se trouva alors qu’elle était à la cour du roi. Et Edward ne pu s’empêcher d’aller faire sa rencontre. Voulant absolument savoir qui était cette inconnue. Et au fur et à mesure du temps, alors qu’ils se connaissaient de plus en plus, naquit entre eux un amour sans limite. Un amour passionné comme on n’en vue jamais jusqu’à ce jour. Mais comme tout le monde le sait, il n’est pas bien vue de se mélanger entre races… Alors les deux amants furent prit pour des répudiés et devaient subir les brimades des autres. Le demi-elfe ne pouvait continuer ainsi, voyant que cela faisait souffrir sa compagne. Il mit alors un terme à sa relation et quitta cette Dame si chère à son cœur.
Quelques semaines plus tard, Edward apprit qu’elle fût assassinée par des hommes de la cours qu’il connaissait bien. Assassinée mais aussi violée. Pourquoi ? Pour avoir eut une relation avec un être qui n’était pas humain ? Fou de rage et désespéré, il ne put, tout comme son père avant lui, retenir ses larmes et se dirigea alors vers la cours, du côté du château dans lequel dormaient les trois hommes. Il mis alors le feu à leur chambre et lorsque ceux-ci sortir en courant pour ne pas être brûlé, Edward les attendait, faux à la main, larmes aux yeux. Ce fût un vrai massacre et lorsqu’il en eut terminé il se dirigea hors de la ville, loin, très loin de là. Entre temps et pour trahison, son père fût pendu…
C’est dans une forêt que la nouvelle vie du demi-elfe allait alors commencer. Sur le chemin, il croisa le regard d’un chevalier noir. L’un des sept mercenaires qui étaient envoyé lorsqu’un massacre était causé. Ce mercenaire s’approcha de lui, lui laissant une dernière volonté car il connaissait le passé de son interlocuteur. Edward répondit alors une chose… Il voulait réparer les erreurs commises… L’homme en noir lui planta une longue épée dans le cœur, le tuant de façon lente, le laissant se vider de son sang.
Edward se réveilla ensuite, dans un lieu tout à fait banal. Une petite maison modeste. Il était alors allongé sur un lit peu confortable, mais ne pouvait se lever, son corps refusant de lui répondre. C’est ainsi que des personnes entrèrent, dotées d’ailes grises d’une taille impressionnante. Le nouveau venu écarquilla les yeux. Puis une des personnes s’approcha de lui, posant une main sur le front.

« - A présent, tu es l’un des nôtres… Ta renaissance s’est faite avec succès…» Lui dit-elle.

Une lumière blanche sortie de la main qui longea le corps du demi-elfe, s’attardant sur le dos. A ce moment précis, une douleur atroce le parcourut, une douleur inimaginable et qui se fit plus intense lorsque sa peau se déchira pour laisser sortir deux grandes ailes grises couvertes de sang. Les autres personnes qui se trouvaient ici furent étonné de voir une telle taille pour un si jeune ange gris. Mais ils s’avancèrent avec des bac d’eau et des brosses douces, allant nettoyer soigneusement chaque plume.

« - Dorénavant, tu t’appelleras…


Archanfel… »


Pouvoirs : Maniement de la glace, Télékinésie.

Arme : Griffes implantées sur des gants métalliques. Longue et fine épée.

Âme : L’âme de son ancienne compagne.

Code de validation : OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkinoos
Dieu
Dieu
avatar

Messages : 788
Date d'inscription : 11/05/2008

Feuille de personnage
Niveau: 30
Expérience:
100/100  (100/100)
Argent: 10000 Kinos

MessageSujet: Re: Archanfel   Sam 21 Juin - 14:32

Ça, c'est de la fiche.

Accepté.

_________________

Je suis capable du meilleur comme du pire. Mais dans le pire, c'est moi le meilleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loups-tcheques.forumactif.org
 
Archanfel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alkinoos :: Préparation au Jeu :: Inscriptions :: Inscriptions Validées.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit